Monotype x Limerick.

Nous aimons établir des liens avec des partenaires industriels, comme Monotype pour la typographie, qui sont prêts à collaborer avec nos étudiants. C’est une excellente opportunité pour les étudiants comme pour nous, car nous apprenons aussi beaucoup. Tout le monde y trouve son compte.

Eamon Spelman, maître de conférences à la Limerick School of Art & Design / TUS.

 

C’est une triste réalité, mais la typographie n’a pas toujours la place qu’elle mérite dans les programmes en écoles d’art, qu’il s’agisse de temps ou de ressources. C’est une question d’époque – des budgets limités, des classes plus grandes et moins de moyens pédagogiques, qui mènent les enseignants à prendre des décisions difficiles quant aux sujets à privilégier. Cette réalité a incité notre studio à travailler en étroite collaboration avec les écoles d’art. Régulièrement, principalement sous forme d’ateliers ou de projets ponctuels, nous partageons donc nos connaissances et notre expérience avec les typographes et les designers de demain. Travailler avec les futurs leaders du design est gratifiant et profondément inspirant. C’est une chose que nous adorons.

Au cours des quatre dernières années, nous avons eu la chance de nouer un partenariat avec la Limerick School of Art & Design / TUS en Irlande. Cette école est l’alma mater de Tom Foley, directeur de la création typographique. Depuis qu’il a rejoint Monotype en 2018, Foley et ses coéquipiers ont travaillé sur plusieurs ateliers et modules de cours au sein de cette grande école d’art, de design et de médias créatifs.

Dans la période pré-COVID, Foley a pu se rendre à l’école et proposer un atelier interactif pour lancer le programme d’études. « C’est très précieux de pouvoir passer du temps sur place avec les étudiants et les enseignants. Pour eux, c’est l’opportunité d’avoir un échange qui rend le sujet de la typographie plus accessible. Pour nous, cela permet de contextualiser et d’avoir un retour direct sur ce que l’on désire enseigner et transmettre. La réaction des étudiants vis-à-vis des ateliers est aussi précieuse pour nous que notre expérience l’est pour eux. C’est un enrichissement réciproque. Nous étions en préparation du projet pour 2020 quand la COVID est survenue. Étant donné les perturbations auxquelles les étudiants ont été confrontés, nous avions à cœur d’adapter le programme pour continuer à leur apporter la meilleure expérience possible, bien que virtuelle », explique Foley.

En 2020 et 2021, Foley et son coéquipier Emilios Theofanous ont travaillé avec Limerick pour créer une offre entièrement virtuelle. Il était donc nécessaire que le module reste attrayant et digne d’intérêt pour les étudiants de quatrième année. Eamon Spelman, maître de conférences à Limerick en charge du programme, parle de l’intérêt de ce type de partenariat : « En tant qu’enseignants, nous savons combien la typographie ainsi qu’une bonne pratique de la typographie sont importantes. Nous considérons que c’est central dans notre travail de graphistes. Je dis toujours que la typographie est nôtre. Comme nous, elle est présente à travers tant de disciplines du design que nous partageons, comme l’animation ou l’illustration. J’attache une grande importance à la typographie. C’est pourquoi elle est un aspect essentiel de ce que les étudiants apprennent chez nous. »

Pour l’enseignement virtuel, nous avons dû ajuster nos exigences vis-à-vis des étudiants et de notre manière de les encadrer. Avant la COVID, nous étions surtout concentrés sur l’impression et le métier de la composition numérique. Ces aspects de la typographie sont toujours essentiels, mais ils ne se prêtaient pas bien à la « nouvelle normalité » à laquelle les étudiants et les enseignants étaient confrontés. Nous avons décidé d’adapter notre proposition pour y intégrer d’autres aspects, tout aussi importants dans le secteur typographique et capable d’enrichir l’expérience d’apprentissage en ligne.

Le Brief. 

Les étudiants de quatrième année ont été invités à élaborer un plan marketing pour une police de caractères de leur choix. L’objectif était de concevoir un support numérique ou imprimé pour promouvoir la police de caractères. Celui-ci devait présenter les éléments importants ou uniques de la police choisie et suivre un concept clair, fondé sur la recherche et l’exploration visuelle. Les étudiants devaient également développer un message de campagne, ce qui est un élément clé des sorties de polices chez Monotype. Associer les exigences marketing aux résultats d’apprentissage académique a créé une opportunité intéressante : concevoir un programme d’études qui tient compte des attentes de l’industrie.

Plateforme de communication.

« Les étudiants ont adoré le processus de développement de la plateforme de communication. C’était vraiment instructif, car nous voulions voir comment fonctionne l’industrie et comment elle est utilisée chez Monotype, explique Spelman. Les étudiants ont conscience du fait que les entreprises, selon leur localisation, travaillent avec des moyens différents et produisent des choses différentes, en utilisant parfois différents termes pour la même chose. Et c’est fantastique de comprendre aussi cela. »

Les polices.

  • FF Attribute Text  
  • FF Casus  
  • FF Nort  
  • FF Unit  
  • FF Unit Slab  
  • Linotype Didot  
  • Masqualero  
  • Monotype Grotesque  
  • Neo Sans  
  • Neue Kabel  
  • Rockwell Nova 
Vous pensez connaître la typographie : eh bien pas avant que les élèves aient mis la main dessus ! Nous avons découvert tant de belles surprises en revisitant certains classiques et en les regardant d’un œil neuf. J’apprends beaucoup à chacun de ces ateliers.

Emilios Theofanous, directeur de la création typographique.

La perspective de Monotype.

Le résultat.

Ce fut un plaisir de plonger dans leurs jeunes esprits et de les voir travailler avec tant de créativité et d’empathie. Ils semblent comprendre l’importance de la typographie dans le domaine du design graphique. La typographie est au centre de l’image de marque d’aujourd’hui, elle exprime votre voix. Et les résultats de l’atelier parlent d’eux-mêmes, avec originalité, sensibilité et humour. C’est une joie de les voir donner vie à leurs concepts.

Pour nos étudiants, c’est formidable de pouvoir s’apprêter à postuler dans l’industrie en disant « j’ai travaillé avec Monotype ». Cela a été une magnifique expérience pour eux.

Eamon Spelman, maître de conférences à la Limerick School of Art & Design / TUS.