Itinéraire d’une police : un achat par projet vs un abonnement

Thanks to her font library subscription, Sarah went from discovery to selection in just a single afternoon; she’s way ahead of schedule!

Lorsqu’un designer acquiert ses polices de caractères, la manière dont il procède peut avoir un impact étonnamment considérable sur l’ensemble d’un projet. Deux designers ont choisi deux méthodes différentes pour se procurer leurs polices. Suivons-les et découvrons comment se déroulent leurs projets.

Max, designer en agence, est chargé de concevoir l’identité visuelle du Café Français, le coffee shop de sa cliente. Pour ce faire, il va commencer par rechercher une police de caractères unique. Quant à Sarah, designer de marque en interne pour un café concurrent : le Café Αθήνα (Café Athènes en français), elle va utiliser un abonnement à la plateforme Monotype Fonts .

Max : l’acquisition des polices par projet

Max n’a pas d’abonnement à Monotype Fonts. Pour chaque nouveau projet de branding, comme pour celui du Café Français, son agence et ses clients procèdent à des achats ponctuels de polices de caractères.

Trouver l’inspiration
Pour trouver une nouvelle police, Max navigue sur Google, lit des ouvrages de typographie et explore les sites Web de fonderies indépendantes. Il fouille aussi parmi les polices sous licence dont son agence dispose. A cause de cette approche dispersée, le temps file à toute allure et le nombre d’heures de travail monte en flèche. Max prend du retard sur son planning.

Sélectionner une police
Max finit par trouver une police qui répond aux besoins de son projet et qui est également proposé à l’essai pour la création de maquettes. Malheureusement, cette police, comme beaucoup d’autres, n’inclut pas le caractère « ç » dans sa version d’essai, un élément incontournable pour le nom du café de sa cliente : Café Français ! Max ne peut présenter qu’un texte provisoire avec cette nouvelle police. Il craint que la cliente ne comprenne pas tout à fait sa vision.

 

Réaliser des prototypes
La police d’essai ne s’intègre pas à Figma ou Adobe Creative Suite. Max se retrouve à copier-coller des captures d’écran de texte dans son design, ce qui n’est pas l’approche la plus élégante, ni la plus efficace. II y passe beaucoup plus de temps que prévu et risque à présent de ne pas respecter son délai. 

Revenir à la case départ
Après quelques nuits blanches, Max parvient à développer ses prototypes. Il les présente à temps lors de sa réunion avec la directrice marketing du Café Français. La cliente demande à voir d’autres options. Peut-être parce qu’elle n’arrive pas à projeter le nom de sa marque dans la typographie proposée. Max doit alors recommencer le processus et faire à nouveau face aux complications rencontrées la première fois.

Obtenir une licence pour la police de caractères
Après un deuxième tour de création design, la cliente valide l’une des typographies présentées par Max. Il reste à obtenir l’octroi d’une licence pour cette police. Max et son directeur de la création doivent s’adresser au directeur informatique de l’agence et aux équipes chargées des achats, puis déterminer avec les services administratifs de la cliente quelle licence choisir. Personne ne sait exactement qui est responsable de cet achat. Finalement, Café Français achète trois licences desktop pour Max, son directeur de la création et un designer junior rattaché au projet. Le processus prend tellement de temps que la date de lancement de la marque est retardée. La cliente n’est pas satisfaite.

Des décisions à l’épreuve du temps…ou pas
Malgré les retards, le projet d’image de marque est un succès pour le Café Français. Il est décidé d’étendre l’utilisation de la police au-delà du logo. Mais un risque financier majeur se profile à l’horizon. En effet, avec le temps, la clientèle de l’agence s’étoffe. Max envoie par e-mail à ses nouveaux collègues un dossier de fichiers de police qu’il conserve sur Dropbox, ce qui constitue une violation du contrat de licence utilisateur final (CLUF). De plus, Max a intégré la police sur le site Web du café, ce qui sort du cadre de sa licence d’origine. Personne ne sait qui est responsable de l’accord de licence et personne ne le vérifie. La marque et l’agence sont toutes deux en infraction : elles peuvent faire l’objet de poursuites en justice. Et comme plusieurs collègues s’envoient les fichiers de polices par e-mail, personne ne reçoit les mises à jour importantes (comme l’ajout de nouveaux symboles monétaires) et les corrections de la fonderie. Au fil du temps, cette situation génère d’importants problèmes pour toutes les parties concernées.
 

Sarah : l’utilisation d’un abonnement à une plateforme de polices

L’équipe créative de Sarah utilise un abonnement à Monotype Fonts. Explorer, tester et intégrer de nouvelles polices dans le cadre de ses projets créatifs coule de source.

Trouver l’inspiration

Sarah souhaite créer un logo qui reprend le style vintage des années 40 du Café Αθήνα. Elle effectue une recherche sur la plateforme Monotype Fonts avec le mot-clé « rétro » pour trouver des polices qui évoquent ce sentiment de nostalgie. Sarah réduit ensuite les 5 000 résultats obtenus, en utilisant des filtres qui spécifient les caractéristiques typographiques qu’elle aime, y compris les polices rétro avec empattement. Les illustrations d’inspiration l’aident à trouver de nouvelles idées sur la manière dont chaque police pourrait être utilisée dans le design final. Elle trouve plusieurs polices de la même fonderie qui se rapprochent de ce qu’elle recherche. Elle effectue donc une recherche avec le nom de la fonderie pour voir ce que celle-ci propose d’autre. Et hop ! Elle trouve la famille de polices parfaite.

Sélectionner une police

Un clic ou deux. C’est tout ce qu’il faut pour accéder à l’ensemble des caractères de la police, y compris les caractères grecs de Café Αθήνα. Grâce à son abonnement à la bibliothèque de polices, Sarah est passée de la découverte à la sélection en un seul après-midi. Elle est en avance sur son programme !
 

Réaliser des prototypes

Grâce à l’importation rapide et facile de polices dans Figma et Adobe Creative Suite, Sarah a assez de temps pour préparer plusieurs prototypes et présenter différentes options de polices qui illustrent son expertise. Le directeur créatif de Sarah est ravi de son travail. Il est si bien fait que l’équipe marketing du client comprend instantanément la vision créative proposée par Sarah et décide de suivre ses recommandations.

Obtenir une licence pour la police de caractères

Le directeur de la création, qui est aussi l’administrateur de Monotype Fonts, désigne la sélection finale comme police de production. Cela lui garantit que toute utilisation future sera suivie et vérifiée pour respecter la licence de la marque, afin d’éliminer tout risque de violation du CLUF. Le partage en un seul clic de la liste des polices permet de donner l’accès à tous les membres de l’équipe créative (ou de restreindre cet accès si nécessaire). Tous les programmes de création sont mis à jour automatiquement pour inclure la police : plus de messages d’erreur de polices manquantes ! Le jour même, l’équipe de conception est prête à travailler sur son premier projet.

Des décisions à l’épreuve du temps

La typographie du magnifique logo du Café Αθήνα devient synonyme de la marque. L’équipe créative interne commence à utiliser la police emblématique en ligne dans les menus imprimés et dans ses campagnes sur les réseaux sociaux. Les licences sont mises à jour rapidement et de manière transparente pour chaque nouveau canal. Les nouveaux venus dans l’équipe sont ajoutés à la liste des collaborateurs de Monotype Fonts et synchronisent la police avec leurs programmes de création en un seul clic. L’utilisation de la police est tellement simple et fluide que tous les employés de la marque du Café Αθήνα - y compris les services informatiques, juridiques et administratifs - gagnent du temps et de l’énergie avec les polices, ce qui leur permet de se concentrer sur des tâches qui comptent vraiment.

En savoir plus.

Itinéraire d’une police : un achat par projet vs un abonnement
C-1-6191
Digital